Peut-on produire son propre composte ?

Peut-on produire son propre composte

Publié le : 10 septembre 20214 mins de lecture

Le compostage est une pratique adaptable pour toute personne intéressée. Des normes techniques sont aménageables pour produire des composts. Des conseils sont également accessibles auprès des ingénieurs agronomes ainsi que des plateformes appropriées. Mais comment peut-on produire son propre compost ? Les pratiques citées ci-après permettent de composer et ou fabriquer son propre compost : 

Bien sélectionner les déchets organiques considérés comme composants essentiels

Sélectionner les déchets organiques et trier les composants indispensables et transformables sont à prendre en considération pour compostage. Avant de produire son propre compost, l’individu intéressé doit tout d’abord trier et bien sélectionner ses déchets ménagers considérés comme composants essentiels. Il doit préalablement tirer les déchets vermifuges. Il en est de même pour les autres déchets de la maison et de la cuisine. Les déchets de la cuisine sont nécessairement à trier avec les autres produits chimiques utilisés en cuisine. Ce tri lui permet de bien distinguer les éléments indispensables pour mieux produire un compost bien mélangé et composé tout en équilibrant les composants.  

Balancer les déchets composants pour un bon compost

Bien balancer les déchets considérés comme matières composantes est une pratique permettant d’obtenir un bon compost. Le compostage doit être fait avec les normes techniques et les besoins environnementaux. L’hétérogénéisation des matières composantes joue un rôle important. Cela signifie que la composition doit être bien équilibrée techniquement en grande quantité pour les tous les composants. Les déchets verts comme feuilles mortes coupées devraient donc être proportionnels aux déchets bruns collectés. Pratiquement, 2/3 de déchets verts sont favorables pour 1/3 des déchets bruns. Ces taux de composition des déchets sont également favorables et indispensables pour l’humidité et l’aération du mélange.   

Assurer une humidité et une aération appropriées au mélange 

Garantir une humidité appropriée pour ne pas trop submerger le mélange est une manière adaptable permettant d’obtenir un compost. Cette humidité doit être également relative à l’aération favorable pour le mélange. La transformation des déchets ménagers (de la cuisine et de la maison) comme les épluchures des fruits et des légumes ne devrait pas être trop sèche. Elle nécessite également une bonne aération permettant de poursuivre un contrôle permanent pour le mélange. Mais ce dernier doit aussi être retourné périodiquement afin d’assurer une aération appropriée et une bonne respiration pour les vers de terre éléments favorisant la transformation des déchets. Le mélange des composants et des éléments permet de favoriser la transformation ainsi que l’aération du compost à produire.      

Plan du site